Jeune supporter qui commente un match à une personne malvoyante
0%
Voir Cacher tous les tags
Enfance et handicap
Date : 25 avril 2019

Handicap : avec des mots, le foot vibre plus fort

Un match de foot, ça se regarde, mais ça s’écoute aussi ! Le son, par le biais du commentaire, apporte beaucoup à l’ambiance des matchs offrant une cascade d’émotions supplémentaires aux auditeurs. C’est aussi un instrument du souvenir collectif. Et ce n’est pas Pavard qui dira le contraire ! Pour les supporters atteints de déficiences visuelles, c’est aussi un véritable moyen d’inclusion dans la grande famille du football. Et bonne nouvelle, depuis l’Euro 2012, clubs et stades généralisent de plus en plus l’audiodescription des match !

Au coeur de l’action grâce à l’audiodescription

«  Après avoir vu ça, on peut mourir tranquille. » Le 12 juillet 1998, la France est sacrée championne du monde pour la première fois et Thierry Roland, commentateur mythique balance cette phrase qui restera gravée dans les mémoires. Car le foot se regarde, certes, mais il s’écoute aussi pour mieux se partager. C’est d’ailleurs souvent par le commentaire, l’accumulation d’hyperboles et de petites phrases plus ou moins bien senties qu’un match marque les esprits.

Pour certains supporters pourtant, le commentaire prend une toute autre ampleur. Les fans malvoyants et aveugles, eux, en dépendent à 100%. Face à ce constat, et pour répondre à des objectifs d’accessibilité toujours plus poussés pour les supporters handicapés, l’UEFA a décidé de proposer des matchs en audiodescription lors des rencontres de l’Euro en 2012 et 2016.

Les joueurs du FC Barcelone avec des membres de l'association CAFE, qui se bat pour augmenter le nombre de matchs proposés en audiodescription

Le programme coordonné par lassociation CAFE (Centre for Access to Football in Europe) visait à former des commentateurs à l’audio-description, des étudiants en école de journalisme pour la plupart. Lors des matchs, un casque remis à chaque personne mal-voyante présente dans les gradins lui permettait de suivre l’action en cours sur le terrain.

Larysa Sayevich, supportrice ukrainienne non-voyante, a participé aux séminaires de formation des commentateurs de l’Euro 2012, qui se déroulait dans son pays. Sur le site de l’UEFA, elle témoigne avec passion de son ressenti après avoir suivi plusieurs matchs grâce à l’audiodescription :  « Avant, écouter un match revenait à regarder un film en noir et blanc. Mais, à la fin du séminaire, j’avais l’impression de voir un arc-en-ciel. »

Le dispositif, lancé à l’occasion des rencontres de l’Euro a été pensé pour durer dans le temps avec l’ambition que cet engagement vers une plus grande inclusion soit perpétué. Un pari réussi puisqu’aujourd’hui de nombreux stades et clubs comme le Stadium de Toulouse, le club lillois du LOSC, ou le Parc des Princes continuent de proposer cet outil d’accessibilité essentiel.

Bling Power : le pouvoir de la voix

En Suisse, un dispositif du même type existe depuis 2016. Via sa webradio, l’association Blind Power propose des matchs en audio-description aux supporters suisses. Des commentaires délivrés en Allemand pour tous les matchs de la Super League et ceux de l’équipe nationale lorsqu’elle joue à domicile.

Depuis deux ans, Fabian Waeber commente ces matchs en tant que bénévole. S’il exerce ce métier à plein temps de façon professionnelle pour RadioFr. Fribourg, la plupart des commentateurs bénévoles sont des amateurs formés par l’association. Alors, Fabian leur donne des conseils de pro et les éclaire sur les subtilités du commentaire pour personnes non-voyantes. Il explique :

“La grand différence, c’est qu’on doit suivre le ballon tout le temps. On ne donne pas d’informations annexes de contexte sur les joueurs ou les clubs, par exemple. On suit vraiment le ballon pendant 90 minutes. L’idée est de réussir à donner une image nette d’où il se trouve sur le terrain et de quelles actions sont en cours. Quand une passe est faite, est-ce qu’elle est basse, haute, courte ou longue ?”

Des commentateurs de Blind Power, association qui permet aux malvoyants de suivre les matchs de football
Red Quote

Grâce à notre audio-description, les supporters non-voyants peuvent échanger avec leurs amis ou collègues sur le résultat ou des actions spécifiques qui se sont déroulées pendant le match

Fabian Waeber, commentateur bénévole de l’association Blind Power

L’ambiance aussi est primordiale, d’autant que certains supporters écoutent le match depuis chez eux. Il faut permettre au spectateur non-voyant de s’immerger complètement dans l’atmosphère du match. Pour cela, les commentateurs s’attachent aussi à décrire avec précision le stade, l’atmosphère dans les gradins, les actions particulières de supporters.

Fabian Waeber se réjouit de cette nouvelle offre : “C’est vraiment important ce que l’on fait avec Blind Power. Grâce à notre audio-description, les supporters non-voyants peuvent échanger avec leurs amis ou collègues sur le résultat ou des actions spécifiques qui se sont déroulées pendant le match. C’est un bon moyen de les inclure socialement.”

Y’a-t-il un langage plus universel et inclusif que le football ?

Sur le même terrain

Les plus populaires

Posts récents et populaires