L'UEFA a décidé d'intégrer Disney à son programme "Playmakers" afin d’inciter et d’encourager plus de filles à pratiquer du sport
Enfance et handicap
Date : 25 mars 2020

Eric Cuthbert et Nemanja Matić, une attaque de choc pour le football féminin

Se servir des célèbres histoires de Disney afin d’augmenter le nombre de jeunes footballeuses : tel est le programme de l’UEFA et de son projet « Playmakers », destiné aux filles de 5 à 8 ans.  L’objectif est d’inciter et d’encourager plus de filles à pratiquer du sport, surtout le football grâce au « storytelling ». Cette forme de discours fondée sur la structure narrative du récit peut avoir « un rôle positif dans l’incitation à faire du sport » selon l’UEFA.  Mais comment ce programme se présentera-t-il ?

Des sessions de football autour de personnages et histoires Disney populaires accueilleront donc les jeunes filles intéressées. Pour cette première étape, les sessions s’articuleront autour du film et des personnages des Indestructibles 2.  
 

Une façon d’atteindre l’objectif ambitieux de l’UEFA d’ici 2024 : doubler le nombre de filles et de femmes pratiquant le foot. 

« On va créer un environnement pour que toutes les filles s’épanouissent et se développent, qu’il s’agisse des habiletés motrices fondamentales, des notions de base du football ou des compétences et valeurs de vie », développe Nadine Kessler, responsable du football féminin de l’UEFA. 

De grands footballeurs et footballeuses soutiennent ce programme. Nemanja Matić, milieu de terrain de Manchester United : « Quand je vois ‘football’ et ‘Disney’ dans la même phrase, je suis heureux. Quand j’étais petit, souvent, mon temps libre consistait à jouer au football et à regarder des Disney, et aujourd’hui, je fais pareil avec mes enfants. J’espère que ce projet encouragera les jeunes filles à jouer au football, et en tant que père et sportif professionnel, je le soutiendrai pleinement. »

Même son de cloche pour l’attaquante écossaise du Chelsea FC : Erin Cuthbert« Quand je regarde le nombre de jeunes filles qui jouent au football, je constate une énorme différence par rapport à quand j’étais plus jeune et que je jouais dans une équipe de garçons. Utiliser Disney permettra non seulement de rendre le football plus attractif aux yeux des jeunes filles, mais surtout contribuera à accroître encore la participation. Je me réjouis de voir les retombées positives de ce programme ». 

Dernières brèves

Posts récents et populaires