Ludivine +
Florian Thauvin

Je m’appelle Ludivine, j’ai 32 ans et deux enfants, Maeva et Enzo. A l’âge de 3 ans, les médecins diagnostiquent à Enzo une maladie neurodégénérative. La maladie de Sanfilippo de type A pour être exacte.

C’est une maladie rare qui grignote les cellules du corps de mon fils et lui fait perdre, au fil du temps, ses facultés…
Cette nouvelle bouleverse notre vie.

Nous comprenons qu’Enzo n’atteindra certainement pas l’âge adulte. C’est très dur à accepter pour une maman. Nous faisons tout pour qu’il ait une vie « normale » et il nous le rend bien : son énergie, ses sourires et son enthousiasme nous donnent du courage.

Nous avons bien sûr besoin de soutien, tant moral que financier, pour pouvoir notamment équiper Enzo de matériel adapté au fur et à mesure de l’évolution de son handicap…
Nous avons créé, il y a 3 ans, l’association « De l’espoir pour Enzo » pour recueillir tout don, sous forme de parole réconfortante ou de soutien financier. Ces témoignages de sympathie et de solidarité nous réchauffent le cœur.

Début 2018, nous achetons à Enzo une poussette adaptée à son poids, sa taille et son handicap. Nous sommes tout heureux de profiter à nouveau de balades au grand air en famille.

Mais au printemps, coup dur, notre voiture est fracturée et la poussette volée. Cette poussette coûte très cher. C’est un vrai investissement pour nous et c’est surtout indispensable pour Enzo.

Je suis désespérée… Je lance des appels sur les réseaux sociaux et dans les médias. Un jour, je reçois un coup de téléphone : on m’annonce qu’un joueur de foot, actuellement en Russie, souhaite faire un geste. On est en pleine Coupe du Monde et je fonds en larmes à l’idée que ce soit un joueur de l’équipe de France… Florian Thauvin, joueur de l’OM, tient à nous acheter une nouvelle poussette ! C’est tout simplement incroyable…

Le 28 octobre dernier, il nous invite au Vélodrome assister au Classico : entendre crier 68 000 supporters marseillais, c’est phénoménal, 10 000 fois plus intense qu’à la télé ! Enzo regarde partout ce qu’il se passe, on sent qu’il vit un moment unique.

Nous sommes accueillis comme des rois… Florian est humble, gentil, doux et attentionné, il s’intéresse vraiment à nous. Je suis tellement impressionnée de le rencontrer que je ne peux pas lui dire tout ce à quoi j’ai pensé.

C’est quand il me dit « on reste en contact » que je suis le plus émue. Ça va au-delà d’une poussette… c’est une phrase qui veut dire beaucoup.

Ces moments n’ont pas de prix, ce sont des rencontres magiques.

On n’arrivera jamais vraiment à lui dire à quel point il nous a sauvés ce jour-là…

Dans notre cœur, c’est notre champion, c’est notre héros.

Merci Florian