Le Chelsea FC devient le premier club féminin à adapter son rythme quotidien aux cycles menstruels de ses joueuses
Voir Cacher tous les tags
Condition féminine
Date : 12 mars 2020

Chelsea FC : Une initiative révolutionnaire pour les joueuses

Dans un souci de performance et de prévention des blessures, le club de Chelsea devient le premier club féminin à adapter ses entraînements aux cycles menstruels. 

A l’origine de ce projet : Emma Hayes, la coach du club londonien, qui a eu cette idée après la finale perdue de la FA CUP 2016 face à Arsenal, dans un moment où plusieurs de ses joueuses étaient à ce moment-là dans leurs périodes menstruelles. « Je me souviens d’avoir vu les joueuses en difficulté et d’avoir pensé que tout était de second ordre », a-t-elle expliqué en ajoutant que les tactiques d’entraînement n’étaient uniquement axées que sur le corps masculin.

Concrètement, les joueuses de Chelsea ont téléchargé l’application FitrWoman, où elles ont pu saisir des informations sur leur santé menstruelle et les symptômes associés. Avec leur consentement, les médecins du club peuvent accéder à ces informations afin d’adapter les programmes d’entraînements et les régimes alimentaires. 

L’accès à ces informations permet également de prévenir certaines blessures, comme l’explique le docteur Bruinvels qui a développé l’application FitrWoman : « Le cycle menstruel est un processus inflammatoire et une inflammation excessive peut entraîner les blessures »,notamment celles liées aux ligaments et aux tendons.

Si le Chelsea FC est considéré comme le premier club féminin à intégrer le suivi des périodes dans son entraînement quotidien, l’équipe nationale américaine – de soccer – a également utilisé la même méthode avant de conquérir la Coupe du monde féminine l’année dernière en France. 

Dernières brèves

Posts récents et populaires