Le club de l'ESTAC et ses joueurs ont été à l'origine d'une initiative très originale pour Noël, la création de "super-blouses"
Enfance et handicap
Date : 8 janvier 2020

« Super-blouses » : les mêmes couleurs que les pros

Il y a quelques mois de cela, on vous parlait d’une initiative inédite venue d’Espagne. Le magazine Panenka avait eu une idée lumineuse pour redonner le sourire aux enfants malades : transformer des maillots de foot en blouse d’hôpital. L’objectif : leur remonter le moral et apporter du bien-être au séjour de l’enfant !

Ainsi des maillots à l’effigie de Sergio Ramos ou Antoine Griezmann avaient été distribués pour le plus grand bonheur des enfants.

Le club de l'ESTAC et ses joueurs ont été à l'origine d'une initiative très originale pour Noël, la création de "super-blouses"

Quelques semaines après, cette opération arrive en France et c’est le club de l’ESTAC qui le met en place aux côtés de l’hôpital Simone-Veil à Troyes.

En collaboration avec son équipementier Le Coq Sportif, l’ESTAC a réalisé des « super blouses » confectionnés sur le même modèle que le maillot porté à domicile.

Ainsi, à quelques jours de Noël, l’entraîneur Laurent Batlles et son staff, accompagnés d’une grande partie de l’effectif professionnel dont Maxime Barthelmé, Chris Bedia, Stone Mabo ou encore Yoann Touzghar sont venus jouer les père Noël en offrant cinquante blouses-maillots aux enfants hospitalisés.

Quarante blouses de couleur bleue sont destinées aux enfants, les dix autres, roses, fabriquées sur le modèle du gardien de but, seront destinées au personnel médical.

« Nous souhaitons que le plus d’hôpitaux possibles se soignent à nous » avait déclaré le magazine espagnol en juin dernier. Un message qui n’est pas passé inaperçu du côté de Troyes. 

Dernières brèves

Posts récents et populaires